top of page

C'est la saison de l'ail des ours...

Cette jolie plante herbacée sauvage pousse spontanément dans les sous-bois, et les forêts de hêtres, de charmes ou de chênes, dans des zones plutôt humides et ombragées.

On le trouve beaucoup en montagne, jusqu’à 1600 m d’altitude.

L’ail des ours est très fréquent dans le Grand-Est et dans tous les massifs montagneux, moins courant dans le sud hormis dans les Pyrénées.




La saison de la cueillette de l’ail des ours est assez courte.

Les feuilles commencent à apparaître entre février et mars, et les fleurs s’ouvrent environ 1 mois plus tard.

Pour bénéficier de toutes les qualités des feuilles, il faut les cueillir avant la floraison car elles sont plus tendres et plus parfumées.

Le bulbe, lui, sera ramassé de l’été jusqu’à l’automne.

La cueillette varie selon les régions : la saison de l'ail des ours commence dès la fin du mois de février en Alsace, plutôt à partir de mars voire avril dans les Alpes (la floraison s’y produit plutôt entre avril et mai), la saison de cueillette de l’ail des ours dans les Vosges dure également, de février à fin mars début avril.

Il est conseillé de ne cueillir que ce dont nous avez besoin pour laisser la possibilité à la plante de continuer à se reproduire.


L'ail des ours est assez facile à repérer par son odeur caractéristique, d’autant plus qu’il pousse généralement en vastes colonies.

Ses longues feuilles sont pointues à leur extrémité (on dit qu’elles sont lancéolées) et sont portées par des pétioles (des tiges) également longs.

Ceux-ci sortent directement de terre avec une seule feuille et forment une touffe. La floraison est d’un blanc pur, formée de petites fleurs en étoiles regroupées en ombrelles. Une fois que la floraison est terminée, les feuilles commencent à jaunir, comme souvent chez les plantes à bulbes.


Pour prolonger la saison de l'ail des ours, vous pouvez le stocker de diverses manières, il sera ainsi plus facile à utiliser selon les besoins.

Il faut laver tout d’abord votre bouquet soigneusement à l’eau vinaigrée puis l'essorer et le sécher.

Vous pourrez ensuite le conserver de diverses façons si vous ne le consommez pas immédiatement.

  • Au réfrigérateur dans un verre d’eau durant une semaine. Il vous faudra changer l’eau tous les jours.

  • Dans le bac à légumes du réfrigérateur en l’ayant préalablement enveloppé dans un papier absorbant puis dans un sachet plastique. Petite astuce : Il faut gonfler celui-ci comme un ballon pour limiter les contacts du plastique avec votre récolte.

  • Au congélateur les feuilles peuvent être conservées aussi bien entières que détaillées.

  • Dans de l’huile durant 1 an une fois mixé avec un peu de sel. Les fleurs pourront elles aussi être conservées 1 an dans de l’huile d’olive. Par contre elles seront préalablement blanchies 1 minute dans de l’eau bouillante.


L’ail des ours peut être utilisé autant pour parfumer votre cuisine que dans un but thérapeutique. En effet il montre de nombreuses propriétés médicinales.


L'ail des ours en phytothérapie :

L’ail des ours a longtemps été considéré comme un remède. Il est connu depuis le Néolithique et l’on en retrouve l’usage médicinal dans toutes les grandes civilisations.

Voici ces principales applications :

  • Il est réputé pour être dépuratif, d’ailleurs même les ours sont au courant puisqu’il paraît qu’au sortir de leur hibernation ils se précipitent sur cet ail sauvage pour purifier et revivifier leur organisme. Il détoxifie le foie et le sang des toxines, notamment des lipides et est donc connu pour protéger la sphère cardio-vasculaire. Il permet également de soulager les rhumatismes et de résoudre certains problèmes de peau.

  • L’ail des ours fluidifie le sang et régule la tension artérielle. Il est efficace comme anti-douleur dans le cas de rhumatismes.

  • Il est également un efficace antiseptique et antibiotique naturel et sera donc utilisé pour guérir rhumes et grippes et pour calmer les pathologies respiratoires. Il permet aussi de traiter diarrhées et ballonnements et il favorise la digestion.


L'ail des ours en cuisine :

Très parfumé mais plus délicat que l’ail cultivé, l’ail des ours peut agrémenter de nombreux plats. Les feuilles hachées pourront parfumer aussi bien des légumes que des plats de viande ou de poisson, feuilles et tiges peuvent être mêlées à des salades variées.

Voici quelques idées :









  • Déposer des feuilles d'ail des ours sur une pizza, après cuisson, comme la roquette :





  • Écraser le bulbe de l’ail des ours pour relever vos plats comme avec l’ail cultivé.

  • Les boutons floraux peuvent être préparés à l’aigre-douce comme les cornichons.

1 279 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page