top of page

Le #melon mis à l'honneur...

Dernière mise à jour : 28 juin

  • Le melon est une espèce de plante à fleurs de la famille des cucurbitacées, comme le potiron, le potimarron...

  • Le melon serait originaire d'Afrique.

Les Égyptiens le cultivent déjà 500 ans avant notre ère.

  • Il gagne la Grèce puis Rome vers le 1er siècle, où il est alors consommé comme légume. 

C'est aux Romains que le melon doit ses premiers succès gastronomiques.

  • Les moines le cultivent pour les papes dans leur résidence d’été de Cantalupo, à l’époque de la Renaissance.

C’est de là que vient l’appellation « Cantaloup ».

  • Ce fruit serait arrivé en France en 1495.

  • A la fin du XVIe siècle, sa culture est largement répandue dans le midi de la France.

  • Un siècle plus tard, l’Anjou et la Touraine en produisent pour la Cour.

  • La Charente leur emboîte alors le pas pour devenir l’une des plus importantes régions productrices et donner son nom à la variété la plus consommée aujourd’hui.

  • Le melon s’est transformé au fil des siècles pour devenir l’un des cucurbitacées les plus prisés en été.



Où est cultivé le melon en France?

  • En France, trois bassins principaux le produisent : le Sud-Est, le Sud-Ouest, et le Centre-Ouest.

  • 307 381 tonnes ont été ramassées en France en 2022 (source : Agreste).

  • Le département du Vaucluse et celui des Bouches du Rhône sont particulièrement connus pour sa culture, notamment celui de Cavaillon, une variété de melon réputée et appréciée, bénéficiant de l'appellation d'origine contrôlée (AOC) depuis 1987, ce qui garantit sa qualité et son origine géographique spécifique.



Les bienfaits du melon :

  • Il contient de nombreuses vitamines : B9, B6, A, C...

  • Les vitamines A et C sont essentielles pour la santé de la peau et du système immunitaire.

  • La vitamine B6 soutient la santé du cerveau.

  • Il contient des minéraux dont une forte quantité de potassium (329 mg/100 g) d'où ses propriétés diurétiques.

  • Le potassium fluidifie, aussi, le sang et fait baisser la tension.

  • Le melon est constitué d'environ 90 % d'eau, donc, peu calorique : 62 kcal pour 100 g. Il est reconnu pour régénérer les cellules de la peau déshydratée et ainsi apporter une bonne hydratation à l'épiderme.

  • Le melon contient des fibres solubles qui ont la particularité de réveiller efficacement les intestins les plus paresseux. Comment? Elles absorbent l'eau contenue dans le tube digestif, ce qui augmente le volume des selles et stimule les contractions de l'intestin, d'où un transit plus rapide

  • Le melon soulage les douleurs articulaires.

  • C'est un excellent dépuratif, il aide le foie à traiter l'ammoniac issu de la digestion des protéines.


Comment est cultivé le melon?

  • Sa culture se fait par semis de graines.

  • Le melon pousse sur une liane rampant le long du sol, à vrilles et à grandes feuilles de couleur bleu-vert.

  • La récolte a lieu selon les différentes variétés et types de cultures. Elle se fait à la main, tôt le matin, aux heures les plus fraîches de la journée pour ne pas l'endommager.

  • Sa pleine saison est concentrée entre juin et septembre.


Comment bien choisir un melon?

  • Choisissez-le lourd, c'est le signe qu'il est gorgé de sucre.

  • Regardez son pédoncule : s'il n'est plus là ou bien s'il est craquelé, le melon a de fortes chances d'être mûr à point.

  • Fiez-vous aussi à son agréable odeur : il doit être bien parfumé, mais pas trop sinon il est trop mûr…

  • N'oubliez pas que le fruit va continuer à mûrir chez vous, donc choisissez-le en fonction du jour de dégustation.


Comment conserver le melon?

  • Le melon se conserve au frais.

  • Si vous ne disposez pas d’un cellier ou d’une cave, le bac à légumes de votre réfrigérateur peut faire l’affaire, mais il faudra l'emballer dans un film alimentaire (car il risque de parfumer de son odeur prononcée le reste des aliments).

Ne pas le laisser plus de 6 jours.


Comment cuisiner et déguster le melon?

  • A consommer frais mais pas glacé.

  • La plus simple des préparations lui convient tout à fait : coupé en deux et débarrassé de ses graines, en entrée comme en dessert, nature ou arrosé de Porto.

  • Coupé en cubes ou en billes, vous pouvez l'utiliser en salade et en brochette, salées ou sucrées.


(Melon au Porto et à la menthe)


  • Ses meilleures alliances salées sont le jambon de Parme, le crabe, le saumon, le haddock, les fruits de mer...

  • Pour sucré, il aime avant tout les agrumes et les fruits rouges, bien qu'il aille avec tous les fruits.

  • Le melon est aussi délicieux en confiture et en granité rehaussé de jus et de zeste de citron. 


(Granité de melon et basilic)


  • Préparez-le en soupe rafraîchissante en mixant simplement sa chair ou en laissant macérer ses billes dans du vin doux. Vous pouvez rajouter des épices comme l'anis, la vanille, le gingembre et le poivre.

  • Le melon apprécie également les herbes aromatiques comme la menthe et le basilic, mais pourquoi pas l'estragon et la ciboulette. 


(Salade de melon, jus de citron, sucre, menthe et spéculos)


  • Son utilisation cuite, pourtant délicieuse, reste trop souvent ignorée. Poêlé deux à trois minutes ou en papillote au four, il accompagne volontiers le poisson et la volaille.

  • Les tranches de melon peuvent être, aussi, trempées dans une pâte à beignets puis frites. 


Différentes variétés de melon :

  • Le melon "charentais" :

Ne vous fiez pas à son appellation, le terme « charentais » ne veut pas dire qu'il est produit en Charente.

Il peut être cultivé dans plusieurs régions de France, ainsi qu’en Espagne, au Maroc, en Guadeloupe, etc...

Le terme "charentais" désigne ses caractéristiques physiques : rond avec une écorce vert clair barrée de stries vert foncé et à la chair orange.


Pourquoi appelle-t-on le melon "charentais"?

Arrivés en France à la fin du XVe siècle, les melons cantaloups se sont particulièrement développés en région charentaise, sous le règne de Louis XIV, si bien que la variété la plus consommée s'est vue gratifiée de l'appellation "melon charentais".


Le melon de Cavaillon est un melon charentais.

Le marché de Cavaillon est devenu progressivement le principal marché aux melons. Mais c'est bien l'arrivée du chemin de fer au XIXème siècle reliant la ligne Paris-Lyon-Marseille qui a fait naître la dénomination "Melon de Cavaillon".


  • Le melon "Canari" :

Le melon "canari" a une forme allongée et une coloration jaune vif prononcée.

Sa chair est ferme, de couleur blanc-crème, aux notes gustatives fines et parfumées. Elle ressemble à celle d'une poire mais est plus douce.

Il est principalement cultivé en Espagne, Portugal, Maroc... 


  • Le melon "Galia" :

Le melon "galia" est rond et bien parfumé.

Sa peau est beige orangée, son écorce finement brodée et sa chair jaune-vert.

Il est produit principalement en Anjou, dans la vallée maraîchère de l’Authion.

Il se complaît dans le Val de Loire, où les températures s’élèvent avec régularité au fil des mois du printemps et ceux de l’été suivant sa plantation, sans écarts brutaux.

352 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page